Noah 10 ans (page en cours)

Noah a 10 ans aujourd’hui, est placé depuis l’âge de 7 ans et 1/2 (né en septembre 2009).

  • Appel de décembre 2017 à l’ASE 74 chargée de suivre Noah, 8 ans, placé chez son père depuis le 31/08/2017 : En 2ème partie d’enregistrement, le téléphone mal raccroché, l’éducateur de l’Aide Sociale à l’Enfance dit: « Au vu de l’état du père, on l’a rencontré, je ne sais pas combien de temps ce père va tenir avec cet enfant« , « On s’est dit tous les 2 on dirait une odeur de mec qui dort dehors« , « Il a une sclérose en plaques , je pense que c’est quelqu’un de très fragile » ( et la cheffe de service dit : « Qu’est ce que [la mère] va envoyer les cadeaux de ses fils » , etc). POURTANT aux audiences suivantes cette situation n’est pas signalée au Juge (audience du 28/12/2017 sans prévenir la mère jugée sur dires des pères) , ou pire ces intervenants demanderont le re-placement de Noah chez son père alors que ce dernier est de moins en moins apte, en soutenant qu’il a de « réelles capacités éducatives » ( jugement du 10/7/2018), et en accusant la mère. L’ASE de HAUTE-SAVOIE laissera NOAH EN DANGER ET EN SOUFFRANCE encore un an chez son père (père vivant chez sa compagne, puis son frère, puis en chambre d’hôtel avec Noah, état du père se dégrade et hospitalisé plusieurs fois, Noah manque souvent l’école, ne consulte pas de médecin 6 mois malgré problèmes de santé, plus de suivi psychologique car son père ne peut l’y emmener, refus de mon droit de visites et d’hébergement et d’appels tel., ainsi que violences physiques et insultes du père devant Noah (preuves) ignorées, etc, L’ASE demandent placement de l’enfant chez son père alors que lui-même dit et écrit ne plus pouvoir s’en occuper! ………..Retranscription de ‘cet appel disponible………..
  • Appel téléphonique médiatisé du mardi 7 janvier 2020 avec Noah (10 ans), placé en foyer dans le Gard (droit à un appel tel. médiatisé par semaine) :
  • Expertise psychiatrique De Noah 7 ans et 1/2 réalisée en juin 2017, soit un mois après le retrait en urgence du domicile maternel où il a toujours vécu pour 1er placement en foyer:
pedopsychatrique-CR-annote-22-06-17-Annote-anonyme-basse-qual

  • Jugement du 11 décembre 2018 du Juge des Enfants de Thonon-les-Bains (74) (retrait immédiat de Noah du domicile paternel, le jeudi 11 décembre après l’école , placement en foyer en Haute-Savoie (74) en attendant transfert dans un Foyer du Gard (30), droits de visites médiatisées pour les parents)
jugement-Thonon-11-12-18-ANNOTE-ANONYME-basse-qual-1

  • Compte-rendu de suivi psychologique du 7 juin 2019:
PSYCHO-suivi-NOAH-compte-rendu-07-06-19-Mme-Marcon-Roux-

  • Compte-rendu de suivi psychologique du 4 décembre 2019:
PSY-Noah-attestation-04-12-19-Mme-MARCON-ROUX-2p-basse-qual

  • A compléter